Père violent

Je te parle en tant que Père, pas en tant que Papa;

Tu es notre titulaire mais ta violence ne me convient pas;

Tes problèmes avec ma mère, de ça je ne m'en mêle pas; 

Que ce soit la dernière fois que tu la frappes devant moi. 

 

J'espère que je suis claire et que tu me comprends;

Je ne peux plus me taire, je ne suis plus un enfant;

La seule qui m'est chère, c'est ma forte maman;

Que ce soit la dernière fois que tu réagisses en la frappant. 

 

Elle a remué ciel et terre pour tenir sa promesse; 

Elle a beaucoup souffert sans que tu les connaisses;

Elle assume, elle gère tes devoirs même si tu l'agresses;

Que ce soit la dernière fois que tu la rabaisse. 

 

Tu te sens bien, fier après l'avoir tabassé ? 

Un mari faux joker plein de coups à ramasser; 

Un mauvais joueur toujours prêt à la défoncer;

Que ce soit la dernière fois que je la vois froisser. 

 

Comment veux-tu conquérir mon cœur, en la battant devant mes yeux; 

En entendant sa prière que tu sois pardonné devant les cieux; 

Oui tu étais en colère mais maîtrise-toi un peu; 

Que ce soit la dernière fois que tu te montres odieux;

Sois digne d'être un Père, je veux parler de toi en mieux. 

 

Je veux faire de toi mon repère même si tu m'as perdu; 

Fais-toi des pas en arrière, constate que tout est fichus; 

Tu resteras mon père de sang même si tu m'as déçu; 

Que ce soit la dernière fois qu'on s'irrite là-dessus. 

Je t'aime mon Papa chéri ❤️

 

BEAU

 

C'est injuste mais je dois

Pars, pars mais n'oublie pas

Qu'ici il y a moi

La femme qui n'a pas le choix 

Je dois, je dois, je dois

 

Réaliser tous nos projets auparavant 

Ils ne seront pas tombés à l'eau mon cher confident 

Je vais juste devoir les mener autrement

Avec ton absence, accompagnée de notre enfant

 

Dur, dur, dur pour moi mais je dois me relever 

Ce coup de goût amer, je dois l'emmagasiner

Peu importe le temps que ça va durer 

J'ai mal, très mal mais repose en paix

 

Toi aussi, à l'hôpital, tu as beaucoup souffert

Ça ne t'a pas empêché de me faire vivre le bonheur 

Tu m'as donné notre enfant, tu as fait de moi une mère 

Heureuse, aimée, jusqu'à ce que tu nous as quitté, mon amour, son père

 

Maintenant, dans notre vie, je dois faire le battle

Ce n'était pas dans notre plan que tu nous laisses touts seuls

L'avenir de notre fils se composera d'un manque d'un amour paternel 

Mais tu vivras en nous, nous t'aimerons d'un amour éternel 

 

Je vais faire de lui une belle personne 

Digne de ton nom, tant que le ciel me donne 

Le courage, la résistance car c'est Lui qui coordonne

Le reste de ma vie, jusqu'à ce que mon heure sonne

 

C'est injuste, c'est inacceptable

Mais ta mort est irrévocable 

Je dois l'accepter, je dois l'affronter, c'est innégociable

C'est injuste, c'est inacceptable

Mais je dois m'y faire face. 

Même si j'ai pleins d'angoisses 😭

 

BEAU

 

Combien de vers ? 

Tu dis que mes vers peuvent te soigner, 

Mais moi, j'ai encore mon verre au poignet;

Avec ces vers dans mon verre, je t' écris pour témoigner, 

Que je te fais tchin, en te disant santé.

 

Combien de vers te faudrait-il pour te rétablir? 

Moi, mon deuxième, je vais bientôt le finir;

J'espère que ce délire va vraiment te guérir,

Tu me diras ? Ça me fera gravement plaisir.

 

Je suis là, assise sur la terasse, par terre,

Je répète tes gestes,en faisant attention à mon verre,

Ne t'inquiète pas, je suis habillée, j'ai éteint la lumière... 

Et ta migraine, ça va avec ce douzième vers ? 

 

Je trouve que tu prenne trop de l'avance, 

Je suis à mon quatrième, je le commence, 

J'ai tout rangé dans le coin, je reprends ta danse, 

Celle que tu m'as appris pour notre alliance. 

 

Ces pas, qui m'ont fait toujours tomber, 

J'y arrive, maintenant que mon verre m'a monté, 

Mais là, je vais peut être m'arrêter, 

Car ma plume commence à déraper. 

 

Elle te conjugue le verbe aimer dans tous les temps, 

En tout cas, elle te connaît mieux qu'auparavant, 

Elle t'a offert ses vers dans les verres de Ta Satan. 

Bon rétablissement... Rire éclatant

 

BEAU

 

Je t'écris

Entre mon mari et mon sommeil 

Je t'écris 

Entre mes rêves et mon réveil 

Je t'écris 

Entre ma joie et mon deuil 

Je t'écris 

Entre mon lit et mon cercueil 

Je t'écris 

 

Tant que ton manque soit intense 

Je t'écris 

Tant que la distance soit immense 

Je t'écris 

Le temps d'endurrer mon silence 

Je t'écris 

Autant en faire une co-naissance

Je t'écris 

 

Même si tu ne me parle pas 

Je t'écris 

T'informer de mes peines et de mes joies 

Je t'écris 

Même si tu ne me réponds pas 

Je continue 

Tu sais que je compte beaucoup sur toi 

Mais tant pis 

Je t'écris 

Ma chère poésie

 

BEAU

 

Fantasmes

Je veux te voir;

Je veux connaître ton histoire; 

Je te veux dans ma mémoire; 

Je veux te croire. 

 

Viens chez moi bien habillé;

Chemise bien repassée;

Chaussures bien cirées; 

Cheveux bien coiffés. 

 

Fais-toi élégant, rends les autres jaloux; 

Fais-toi intéressant pour qu'on fixe un rendez-vous;

Rends-moi amoureuse, pour que tu deviennes mon époux; 

Mets ton parfum irrésistible dans ton cou. 

 

Je veux compter tes boutonnières en te humant; 

Je m'excuse au cas où ma main glisse dans ton pantalon;

Je dois l'ouvrir s'il m'en reste encore des boutons; 

J'ai hâte de découvrir comment as- tu emballé mes bonbons. 

 

Je n'oublierai pas les boutons sur les manches; 

Je vais les défaire au moment où tu me serreras les hanches;

Je prendrai le temps d'admirer tes doigts pour voir la cohérence;

Entre leur forme, leur taille, car ça compte quand on est franche. 

 

Ça fait longtemps, longtemps que je t'attends;

Jusqu'à maintenant tu n'as pas dit présent;

Cette année, dis-moi oui pour que Noël soit différent;

Pour que je sens vraiment l'arrivée du nouvel an. 

 

Je suis impatiente de savoir ce que tu penses de moi;

Je suis impatiente de découvrir la vérité sur toi;

Mais avant tout fais-moi craquer, fais-moi cela;

Avant tout, ne me demandes pas pourquoi toi, car moi aussi je ne sais pas. 

 

C'est toi que je veux en cadeau Père Noël 

Je veux te voir;

Je veux connaître ton histoire; 

Je te veux dans ma mémoire; 

Je veux te croire. 

 

BEAU 

(on m'a dit de faire ma liste pour Père Noël 😊)

 

Culpabilité éternelle

Mon enfant

Il y a environ vingt ans, 

J'ai connu ton père en un très peu de temps, 

En nous nous attachant, 

Nous étions devenus parents. 

 

Nous n'avons pas assumés. 

Lui, il m'a quitté, sans regretter. 

Et moi, je n'ai pas voulu supporter, 

Le regard de mes parents et de la société. 

 

Oui, nous étions égoïstes , je l'ai confirmé, 

Pourtant nous avons su que tu as existé;

J'ai été la seule personne à qui tu as pu compter, 

et moi j'ai décidé de te tuer.

 

J'ai fermé la porte pour que personne ne rentre;

Je t'ai arraché sèchement de mon ventre,

De plein gré, je n'ai eu aucune pitié,

Tu n'as même pas crié, mon enfant, je suis désolée.

 

Dans mon regret, je t'ai toujours cherché,

Te défendre, je ne l'ai jamais pensé,

Mon enfant, ta mère t'a renoncé, 

Mon enfant,maintenant je te veux à mes côtés.

 

Mais je n'en n'aurai plus,

Ça a causé des ennuis dans ma vie,

Je veux la partager, mais avec qui ?

Aucun homme ne me regarde plus,

Je m'en veux jusqu'à l'infini.

 

Aux jeunes filles,pensez à votre futur, 

Vous avez tout le temps de mûrir, 

Préparez votre avenir, 

Une bonne personne vous observe toujours avant d'atterrir, 

Respectez votre corps, il n'y a que ça qui les attire. 

 

J'ai trop user le mien étant célibataire, 

Quelques années plus tard, la police a découvert, 

Mon enfant dans mon congélateur, 

Je ne mérite pas d'être appelée mère, 

 

Vous qui êtes en train de m'insulter, 

Ne perdez pas vos temps à me culpabiliser, 

Des jeunes filles enceintées à vos côtés, 

Ont besoin d'être écoutées, 

N'attendez pas, aidez les, s'il vous plaît, 

Vos soutiens les empêcheront peut être de ne pas passer par la où je suis allée . 

 

Vos soutiens les aideront peut être à devenir futures mères, 

Responsables de leurs enfants avec ou sans leurs pères, 

Aidez les à affronter leur peur, pour ne pas perdre leurs repères. 

Toutes ces souffrances ne sont que passagères. 

Dans 9 mois, tout ça deviendra son bonheur. 

De son enfant, elle en sera fière. 

De son enfant, elle comprendra sa valeur. 

Son enfant sera sa création la plus chère et précieuse sur terre. 

 

BEAU 26/04/2020

Je n'ai pas changé

 

Je suis au même endroit où tu m'as rangé,

Ici, le printemps a commencé,

Le soleil continue à se pointer,

C'est son rayon qui m'a visé,

De ce fait, fait que ma peau soit éclairée.

Et là, tu m'as repéré

Je suis la même personne que tu as ignoré.

 

La prochaine fois, méfie-toi des gens que tu peux rencontrer,

On ne sait jamais

 

Je n'ai pas changé, moi ;

Je me suis juste arrangée,

J'ai remis les vêtements que j'ai porté,

Sur la photo que j'ai postée

Sur les réseaux sociaux, que tu as adoré.

Mais à notre RDV, j'ai fait exprès

D'aller te voir avec ma tenue négligée

Oui, je l'ai fait.

 

La prochaine fois, méfie-toi des gens que tu peux rencontrer,

On ne sait jamais

 

Je n'ai pas changé, moi ;

C'est toi qui t'es considéré surclassé,

À me connaître, tu ne l'as jamais cherché ;

J'ai compris, qu'en réalité, ce n'est pas ma personnalité qui t'a intéressé.

Sur mon apparence tu t'es trompé.

 

La prochaine fois, méfie-toi des gens que tu peux rencontrer.

On ne sait jamais

 

Oui, tu peux m'appeler, je vais décrocher

Oui, viens à la maison, je vais t'accueillir avec mes sourires,je t'accepterai,

Viens, je te pardonnerai, oui, je le ferai ;

L'erreur est humaine, je le reconnais.

 

La prochaine fois, méfie-toi des gens que tu peux rencontrer,

On ne sait jamais.

 

Moi, personnellement je n’ai pas changé

 

BEAU 

Mr PÉPOIN  (Pédophile, Polygame et Insestueux) 

 

Monsieur pédophile confond polygamie et inceste 

Devant sa fille de 9 ans , son animalité se manifeste

Monsieur applique volontairement ses faits et gestes

Il l'oblige à coucher avec lui, sans qu'elle se proteste

 

Menacée, violée, agressée, petite pleure, meurt silencieusement 

Papa n'a pas de pitié, ses besoins ont besoin d'être satisfaits immédiatement 

Jeune fille a peur, obéit son père, détruite intérieurement 

Petite subit toutes ces violences,dans le dos de sa maman

 

Monsieur Pépoin, arrêtez, chez vous la polygamie est autorisée

Mais pas avec votre fille, que ce soit clair, quelle mentalité ? 

Maintenant que vous l'avez traumatisé 

Sa vie d'adulte, comment elle va l'affronter ? réfléchissez 

 

Monsieur Pépoin arrange tout pour que cette histoire reste familiale 

Seriez-vous en mesure d'assister à son départ pour son domicile conjugal ? 

Elle assumera toute seule les conséquences de votre comportement bestial 

En tant que père trouvez-vous tout cela normal ? 

 

À votre animalité, elle s'y est toujours dévouée

Osez vous la regarder dans les yeux sans vous méprisez ? 

Osez vous vous contenter de vos actes sans les regretter ? 

Monsieur Pépoin, c'est à vous que je me suis adressée, répondez svp

 

L' amour paternel est devenu pour elle une histoire intime 

Compliquée à gérer, difficile à avaler, à laquelle sa vie s'arrime? 

Vous l'avez condamné, toutes ces années elle a été victime 

Abusée, en grandissant, l'adolescente se décide, s'exprime 

 

Justice

Protectrice intentionnellement sourde, aveugle, muette 

Passez-nous la main, nous allons prendre la défense de toutes ces fillettes 

Ces bêtes sauvages circulent en liberté les empiètent 

Appliquez leurs la loi, la petite, elle n'était pas encore prête 

 

Votre protégé le violeur, vous a fait avaler de travers, vous ne parlez plus du tout de cette affaire ? 

Marre d'attendre, si nous prenions la responsabilité à votre place, qu'allez vous faire ?  

Votre insensibilité nous incite à faire appel à la justice populaire, 

Vos avocats se font payer en honoraires mais nous, nous ne pouvons plus nous taire. 

 

Évidemment, quand c'est NOUS, la force de l'ordre est en service 

NOUS ne demandons que l'application de la loi, face à cette injustice

Monsieur Pépoin fait de nos mineurs ses objets de caprices 

Se référant à l'article 7 de la déclaration des droits de l'homme, ce traitement inégal fait de vous des complices. 

 

BEAU

Papa, mon Orphée Lyncheur 

 

Depuis que maman m'a emmené avec elle chez ses parents, 

Je ne te vois plus, je ne t'entends plus, pourtant

Nous avons vécu ensemble, je n'ai rien compris, souvent 

Je pense à toi, je te cherche combien de fois, silencieusement. 

 

As-tu oublié mon existence ? 

D'ici dix ans tu ne vas plus reconnaître mon apparence; 

Mamie m'a dit qu'on n'a aucune ressemblance; 

Comment vais-je faire pour t'identifier ? Aurais-je cette chance ?

 

Es-tu conscient que maman est heureuse à côté de son papa ? 

Je suis un petit être gâté de ses grands- parents, mais tu vois ? 

Moi, c'est toi que je veux à mes côtés, ton amour j'en ai le droit.

Enfin, qu'est-ce que j'ai fait moi pour mériter tout ça ? 

 

Sais-tu au moins en quelle classe je suis ? 

Souhaiteras-tu me rencontrer un jour de ta vie ? 

T'intéresseras-tu à moi, à mon avenir ? À ton avis, 

Me raconteras-tu, le tien, comment tu l'as construit? 

 

Comprendrai-je un jour l'origine de mon malheur ? 

Papa, maman, vous avez retrouvé vite vos bonheurs 

Égoïstes, vous vous êtes trouvés chacun une âme sœur 

Et moi, il me reste combien d'années d'irritation de cœur ? 

 

Toi, je ne sais pas où tu te situes mais je sens que tu n'es pas mort.

Maman m'a laissé ici; entre vous; je ne saurai jamais qui a eu tort; 

Entre nous deux, je veux renouer notre relation, fais des efforts,

Que entre nous, tout se remettra en ordre, j'en serai fier et fort. 

 

Te rends-tu compte des séquelles que je subis au quotidien ? 

Ce périple me laisse des traces de vides, de déséquilibre, au moins

Téléphones-moi, maman ne le fera jamais pour moi, elle est partie loin

Rien que ta voix peut changer ma vie en une histoire de fées, point.

 

BEAU pense aux orphelins

Oublie tout simplement, Oublie

 

J'étais en prison, tu ne m'as jamais rendu visite

Pendant ces moments-là tu ne m'as jamais donné suite

Malgré notre forte union, j'ai compris très vite 

Ton abandon prouve que tu ne te soucies plus, tu m'évites 

 

Oublie, oublie ma voix, oublient mes chansons

Oublie ces tant de fois où je t'ai demandé pardon 

Oublie-moi, ma joie, mes peines, oublie mon nom

Mets une grosse croix noire sur notre relation 

 

Mon être que tu connaissais avant, je l'ai enterré en prison

 

Oui, je suis sorti

Oublie, tout simplement, oublie

Oublie toutes les promesses que tu n'as jamais tenues

Ne me contacte plus, oublie

 

Oublie que j'étais toujours là pour ta famille 

Oublie que j'étais toujours gentille

Oublie que je me suis bien occupé de ta fille

Oublie, tout simplement, oublie  

 

Tu es un mauvais souvenir de ma vie, écarte-toi de là 

Ne fais pas semblant d'être triste comme ça devant moi

Hypocrite, je n'ai plus de sentiments pour toi; 

Ton amour je l'ai enterré en prison, ça te va ? 

 

Oublie-moi

 

BEAU

COVID_19 

 

Tu as réussi à cachér ma bouche mais pas ma voix

Vous ne voyez pas mes lèvres bouger mais vous m'entendez je crois

Ces masques sont devenus des accessoires vitaux, on n'a pas le choix 

Protégez-vous de cette pandémie qui fait un choque brutal, à l'international comme un roi

 

Que tu te fais appeler Coronavirus ou Covid 19, tu vas trop loin, 

Tu as tué nos parents, nos enfants, nos voisins, 

De la chines, l'Inde, les États-Unis, la France et les pays africains

Stop, stop, arrête stp, Coronavirus criminel, on s'en plaint

 

Tu es devenu un facteur d'interdiction utile mais nuisible

Nos câlins,nos joues, nos mains   restent sensibles 

Le moindre contact aux objets communs et aux êtres humains sont fortement exigible 

Mais tu continue ta propagation quand même en mode invisible

 

Nous avons réussi à vivre ensemble malgré la distance que tu nous impose 

Nos familles de loin sont rentrées malgré les moyens de déplacement que tu as mis en pause

Covid19, c'est à toi que je cause, je préfère le déconfinement car ça s'arrose

Je me demande souvent, Auras tu des réponses aux questions que je me pose ?

 

Durant ces mois de confinement,

As tu comptés combien de femmes et enfants ont été battu ? 

As tu relevé la liste des gens qui n'ont pas pu nourrir leurs familles qui ont été déçus ? 

As tu une idée des pertes de travail que tu as combattu ? 

Quelles solutions nous proposes tu là dessus ?

 

Ne le laissons pas gagner notre terrain d'unité et d' amitié 

Il est fière de nous voir flipper, de voir les êtres humains s'éloigner 

Interdisons le de franchir le bonheur qu'on s'est créé 

Ensemble, protégeons nous les uns les autres, respectons les gestes barrières,aimons nous, crions le avec nos masques pour l'exprimer

 

BEAU

Oui, il est là 🤫🤫🤫🤭🤭🤭

 

Il lit tous tes messages avant moi

Il a enregistré ma voix 

Te disant que c'est toi que j'aime 

Il a mon mot de passe, c'est ça le problème

 

Ne t'inquiètes pas, je le gère 

Lui, il se met souvent colère 

Alors que je lui donne tout ce qu'il faut 

Ça ne lui suffit pas, c'est ça son défaut 

 

Je veux bien le laisser tomber

Mais il a su succomber 

Mon point faible pour toi

Avec lui, je ne me séparerai pas

 

Il est quand même mon complice, mon confident 

C'est lui qui me fait signe de tes passages fréquents

Il surveille tes mouvements, il me tracasse 

Il est jaloux,il me fait la tête, il rougit ou il se casse

 

Comment ? Je m'en débarrasse ? 

 

Je ne sais pas comment faire s'il s'éloigne à son tour

Il n'y a qu'avec lui que je puisse déclarer mon amour

Pour toi, ne t'inquiètes pas, lui et moi restons en friend zone

Je l'adore beaucoup, je te parle de mon téléphone 😂🤣😂🤣❤️❤️ 🤗🤗🤗🤗

 

BEAU ET SON TÉLÉPHONE 📱🤣

A mon grand frère qui a choisi de vivre dans la rue.

 

MÈRE 

 

Ça fait maintenant plus de 15 ans 

Que ton enfant t'a quitté maman 

Que ton bébé te fais endurer le peur

Que ton fils te torture le cœur 

 

Avec mes erreurs je t'ôte le bonheur 

Je t'épuise les larmes des heures et des heures 

Je t'en ai fait couler encore hier

La date de mon anniversaire 

... 

J'étais si bien avec mes sœurs et toi

Avec les autres, c'était l'enfer sous notre toit 

Tu étais au courant de tout et de rien 

Tu souris quand je te dis que tout allait bien

 

Raison pour laquelle j'ai renoncé à l'école 

Je me suis drogué, j'ai volé, je suis allé même en taule

... 

Et me voilà maintenant dans la rue

À la maison je n'y retournerais plus

Je t'ai abandonné tant qu'il n'y a rien de suspect

Pour me remettre en question et me rendre la paix

... 

Je ne suis pas sale comme vous le pensez

Je suis noir de mes sueurs mélangées des poussières de charbon de la journée

Je n'ai pas le temps de me miroiter ni de me laver

Avec cette couleur deuillée je me suis familiariser 

... 

Tu fais exprès de passer sur mon trottoir

Très souvent, très tard le soir

Tu m'emmènes un bonnet, un blouson, un pantalon et des chaussures

Tu mets ta main devant mon nez pour vérifier que je respire

... 

Les gens te disent que je suis devenu fou

N'y croit pas un mot, moi je t'avoue

Je fais semblant quand je les vois partout 

Je suis juste pas comme vous

C'est tout

... 

Ne sois pas triste, ton fils est maintenant sage... 

Je vois tes larmes à chaque fois 

qu'on se croise

Sois heureuse et tourne la page

Ne pleure pas,aller, rentre tu es nase

 

Ton fils sauvage

 

BEAU (ta petite sœur qui ne t'oublie pas, attends moi)

DU COURAGE MAMAN JE SUIS AVEC VOUS

Vu l'guerre engagé

 

Ma plume elle est ouverte

C'est l'esprit qui la lit qui est fermé

Elle dit toujours, tout, certes 

Elle s'est engagée dans l'armée 

 

Dans mes textes "ENTRAINEUSE" et "VIE PERVERSIONNELLE"

Je parle des circonstances réelles actuelles 

Les faux-sages se sentent visés m'interpellent 

Pendant que je porte la voix des faibles "dames et demoiselles" 

 

J'ai utilisé des mots de mon vocabulaire

Jusqu'à maintenant je reçois des commentaires 

Les faux-sages m'ont répondu assez vulgaire

Je vous donne d'autres codes qui vont vous plaire, apprenez-les parcœur 

 

DU CUL?

Ça put, mais tout le monde y touche

Même les faux-sages y vident leurs cartouches 

Même les faux-sages y jouent avec leur bouche

Même les faux-sages quittent leur femme, leur mari et se découchent 

 

Oui dans mes mots, je suis un artiste qui se lâche 

Dans vos mots, vous n'êtes que des artistes fiers d'êtres lâches 

Dans votre cœur je laisserai des traces, des tâches 

De vos leçons de morale, je m'en fous, j'y crache

 

Je sais que vous avez lu, compris ce message en intégralité 

Mais vous n'avez jamais les couilles de vous riposter 

Comme ce que vous avez fait en messagerie, à me juger 

Cherchez d'autres hypocrites ailleurs à accoster 

 

Sexe, sexe, sexe, artistes "faux-sages" se vexent 

Sexe, sexe, sexe, je me moque de vos complexes 

Sexe, sexe, sexe, vrais artistes en perplexe 

Sexe, sexe, sexe, pour eux je ne vais pas continuer ce texte. 

 

BEAU

Handicapée 

Je veux m'approcher, mais souvent 

En me voyant de loin 

Ils me regardent autrement 

Vous voyez ce regard méprisant

Exprimant tout ce qu'ils pensent de moi, ce regard méchant 

 

Soudainement,je m'en rendais bien compte que je ne suis pas comme eux

Je me suis éloignée les larmes aux yeux 

 

Ces larmes composés de tristesse et de colère difficiles à avaler

Jusqu'à maintenant j'ai dû mal à les digérer 

Pour moi, je suis ainsi et on doit m'accepter

Aux comportements des humains je dois m'y adapter 

 

Face à cette méchanceté je préfère créer ma propre prison

Je me détruis à l'intérieur en me posant des tas de questions 

Devrais- je considérer ma différence comme un handicap permanent ? 

Je me propose des réponses jusqu'à en perdre raisons 

 

La seule façon de m'en guérir

C'est de rêver d'un boulot,d'un foyer, des enfants,d'un avenir 

Je voudrais moi aussi réussir 

Mais comment ? Pour le moment personne ne m'aide à m'en sortir 

 

Je rêve de vivre ma jeunesse en tranquillité 

Rencontrer une personne avec qui je peux tout partager 

Partir en voyage en vacances d'été 

Sortir avec mes amis pour m'amuser 

 

Ça c'est mon côté rêveuse, 

Vous ne pouvez jamais imaginer la souffrance de mon cœur 

À ressentir la haine confrontée à mon malheur 

À réaliser que la discrimination vous handicap en toute couleur 

 

Tous les jours je veux m'en vouloir à quelqu'un 

Mais à qui ? À ma mère ? À mon père ? Ou au destin ? On verra demain

 

BEAU

 

D'ici, je t'observe, je t'aime

 

À Minuit,

 

Maman m'a pris,

J'ai été surpris.

Doucement, dans mes oreilles, elle m'a dit:

"Viens mon enfant, il faut que tu t'habitues, à ce rythme de vie".

 

En même temps, elle m'a attaché dans son dos, 

Elle a pris une bêche, des paniers et un sceau.

Papa a préparé la calèche en écoutant sa radio.

Ils ont cueillis les blettes, les tomates, les carottes... Et les ont mis dans l'eau.

 

A côtés de notre jardin,

Il y avait aussi notre voisin,

Nous nous entendons très bien,

En famille, il a cueilli aussi les siens.

 

J'ai été étonné, ils ont tous chargé sur la calèche à papa,

Vers 3h du matin, nous avons quitté notre village, ils ont pris leur boite à tabac,

À tour de rôle, nous avons avancé, ils ont poussé pas à pas,

En rigolant fort, en discutant nous avons fait les 15 km à pied, pourquoi ?

 

Ah, aujourd'hui, on est mardi, c'est le jour du marché. 

Il faut y être de bonne heure pour ne pas rater la journée. 

Cette semaine, les écoles vont commencer,

Pour mes grands frères, il faut surtout des stylos et des cahiers, 

Les chaussures, cartables et cetera dépendront du reste de ce que nous allons gagner.

 

Arrivé sur place, par terre, maman a étalé les marchandises, 

Pendant que papa et les autres se sont raconté des bêtises, 

Elle a rigolé aussi, mais là elle a fait ses analyses

De prix qu'elle pourrait vendre, en comptant les tiges.

 

Souvent, les gens en arrivant devant nous,

Ils ont demandé le prix, ils ont observé tout. 

Ils l'ont débattu sans prendre quelques choses; j'avoue

Que maman a été déçue, elle m'a regardé en caressant mes joues. 

 

Il était 11h, il nous reste peu de temps et le marché sera bientôt terminé, 

Maman a baissé le prix, pour que tout soit vendu avant de rentrer, 

Enfin, nous avons pu acheter

Les fournitures qu'ils ont besoin pour la rentrée

 

Mes parents étaient vraiment contents, 

Maman m'a remis dans son dos, moi avec un bonbon, 

Nous étions assis sur la calèche, franchement

C'était un de mes meilleurs moments, roulé en chantant, les cheveux caressés par le vent. 

 

Arriver à la maison, papa et les voisins ont pris un verre, 

Tout le monde s’est reposé, réjouissant de cette bonne affaire, 

Maman m'a laissé avec mes sœurs et frères, 

Elle est allée préparer à manger pour la famille entière. 

 

 

RESPECTONS, AIMONS notre père et notre mère

 

De nous, rendons les fiers

 

BEAU 

De minuit à midi

 

Prince cesse de perdre son temps, 

Prince cesse de donner de l'argent, 

Prince cesse d'offrir des cadeaux insignifiants, 

Prince cesse de changer de plan tout le temps. 

 

Prince cesse de rouler en voiture, 

Prince cesse de bien s'habiller en cuire, 

Prince cesse de souffrir, 

Prince cesse d'imaginer le pire. 

 

Prince cesse de donner des fausses images à sa prunelle, 

Prince cesse d'impressionner sa belle demoiselle, 

Prince cesse de tremper sa langue dans le miel, 

Prince cesse d'être infidèle. 

 

Prince cesse de gâter son âme sœur, 

Prince cesse de mentir, Prince perd sa valeur. 

 

Princesse ne veut pas de son cœur, 

Princesse cherche un autre ailleurs. 

 

Princesse confond intérêt et amour, 

Princesse renie à ses "je t'aime toujours", 

Princesse réagi violemment à son tour, 

Princesse retrouve son pneu de secours, 

 

Princesse pense que l'oseille dure longtemps, 

Princesse est habituée à s'asseoir à côté du volant,

Princesse n'a rien construit auparavant

Princesse a perdu cinq ans

Princesse regrette maintenant

 

Princesse mélange matériels et bonheur 

Princesse prend ses affaires

 

Pourtant, elle était belle, lui beau, aux yeux 

On les appelait les inséparables amoureux 

Tout le monde les croyait heureux 

Mais en conclusion, ce n'étaient que des cinémas odieux

Prince et Princesse se sont dits adieu

 

BEAU

Prince cesse

 

Prince cesse de perdre son temps, 

Prince cesse de donner de l'argent, 

Prince cesse d'offrir des cadeaux insignifiants, 

Prince cesse de changer de plan tout le temps. 

 

Prince cesse de rouler en voiture, 

Prince cesse de bien s'habiller en cuire, 

Prince cesse de souffrir, 

Prince cesse d'imaginer le pire. 

 

Prince cesse de donner des fausses images à sa prunelle, 

Prince cesse d'impressionner sa belle demoiselle, 

Prince cesse de tremper sa langue dans le miel, 

Prince cesse d'être infidèle. 

 

Prince cesse de gâter son âme sœur, 

Prince cesse de mentir, Prince perd sa valeur. 

 

Princesse ne veut pas de son cœur, 

Princesse cherche un autre ailleurs. 

 

Princesse confond intérêt et amour, 

Princesse renie à ses "je t'aime toujours", 

Princesse réagi violemment à son tour, 

Princesse retrouve son pneu de secours, 

 

Princesse pense que l'oseille dure longtemps, 

Princesse est habituée à s'asseoir à côté du volant,

Princesse n'a rien construit auparavant

Princesse a perdu cinq ans

Princesse regrette maintenant

 

Princesse mélange matériels et bonheur 

Princesse prend ses affaires

 

Pourtant, elle était belle, lui beau, aux yeux 

On les appelait les inséparables amoureux 

Tout le monde les croyait heureux 

Mais en conclusion, ce n'étaient que des cinémas odieux

Prince et Princesse se sont dits adieu

 

BEAU

Entraineuse est mon métier 

C'est avec ça que je paie mon loyer, 

Subvenir aux besoins de mon foyer 

Veuillez le respecter 

 

Sur le terrain du plaisir, je travaille à plein temps

Le plaisir des hommes est mon entrée d’argent

Tout action finie fournie une insulte à ma vie

Je travaille ainsi pour la survie de ma famille

 

Je ne veux pas m’offrir 

Mais le père de mes enfants a choisi de s'enfuir 

Je n'ai pas grand chose à vous dire

Car ma vie s’empire

 

J’ai le mal de mes sentiments, 

Surtout ceux de mes enfants

Qui m’attendent à la maison, 

 

Quand je rentre le matin,ils courent vers moi, 

En répétant maman maman, à haute voix

Et sauter dans mes bras 

 

Je veux leurs dire que maman est fatiguée,

Mais qu'est ce que vous voulez que je fasse ? 

Je dois leur aider à se doucher, 

Leur préparer à manger, 

Me rendre à l'école pour les ramener, après m'être changée 

 

Puis me reposer un peu avant d'attaquer le déjeuner

Car à midi ils seront là, faim, à espérer 

Que maman ait tout préparé, 

Que le déjeuner est pret 

 

Ne me conseille pas de croire au paradis  

J'ai essayé d'instaurer ça dans famille

Mais j'ai échoué, je vis autant de choses sur la terre 

Ça ne me dérange pas de vivre en enfer 

 

Vous m'avez insulté 

Partouze à volonté 

Partout, j'étais pointé 

Vous m'avez violé à moitié   

Vous vous laisser aller

 

Non, non, non

Je ne suis pas désolée

Messieurs

Je ne suis pas désolée

Je suis fatiguée 

De vos maltraitances , veuillez les arrêter 

Mon métier d'entraîneuse veuillez le respecter

S'il vous plaît

 

BEAU 

Ma part de soleil

 

Le nuage est épais

Mais un petit rayon de soleil peut le traverser

En un instant t, 

Vous avez intérêt de vous presser

Pour remplir votre panier, 

De chaleur, d'amour, de sourires et d'amitiés 

 

Enfants orphelins, démunis, mettez le réveil 

Demain, je vous partagerai ma part de soleil 

Vous en aurez chacun pareil

J'aurai toujours deux oreilles 

À vous prêter, nous allons déployer vos ailes

 

Garder le poing fermé et serré, très haut

Courage et volonté en un seul mot

Volez, volez, volez petits oiseaux 

Sifflez moi quand vous serez de l'autre côté de ce ruisseau 

 

Demain, le soleil s'y levera

Alors, n'abandonnez surtout pas  

Vos rêves de devenir, un jour, un homme d'Etat

De côtoyer les banques et occuper les voies

Avec une belle voiture de marque, bracelet en or au bras

Je serai derrière toi, toi, toi à chacun de vos pas 

 

Ça semble loin ? 

Non, c'est faisable, avec nos moyens 

Nous allons nous lever tôt demain matin

Pendant que soleil fait tout son trajet,et on s'y rejoint

Gardez vos poings

 

Pour aujourd'hui, 

Préparez vous, pour que tout soit prêt cette nuit

Visons nos objectifs et ne les lâchons plus 

Demain, le soleil arrivera sans faire des bruits 

 

À demain petits génies 

 

BEAU

Ami (e) virtuel (le) 

 

Je ne t'ai jamais vu;

Mais quand on s'écrit,

Tu me dis

Que tu veux venir ici.

 

Donc, on va se rencontrer

En chair et en os; en réalité 

Je préfère te voir pour manifester, 

Ces idées que je garde dans mes pensées. 

 

Pour le moment, 

On est derrière cet écran, 

On a chacun nos plans, 

On ne peut pas se dire qu'on se connaît vraiment. 

Tu comprends ? 

 

Je ne veux pas tout te dire tout de suite. 

Tu veux me connaître trop vite. 

Patience, les amis l'evitent, 

Jusqu'à en prendre fuite

 

J' ai connu des amis virtuels 

Ceux qui me parlent en me trouvant belle. 

D'autres, font semblant d'être mes sœurs, mes frères, me rappellent

Qu'en réalité, quelques uns d'entre eux me sont fidèles. 

 

Si tu arriverais à percer ce petit cercle d'amis, 

Je te félicite, je te présenterai à ma famille. 

Ils vont t'accueillir, ils seront gentils;

Faisant confiance en moi et en mon tamis. 

Déçois-moi, ce sera "fini"

 

BEAU

Artiste Beau Slam

  • YouTube
  • Facebook

©2020 par Beau. Création Solidaire